Lutte contre la Sclérotinia avec les fongicides

9 juillet 2020

Alors que la période de la floraison s’amorce dans les champs de culture de soya, le temps est venu de penser à l’application d’un fongicide de manière préventive afin de protéger la qualité du soya et le rendement. Au Québec et en Ontario, la Sclérotinia (ou moisissure blanche) est la maladie la plus répandue et celle qui fait le plus de ravage. Provenant soit de la machinerie, les lisiers et/ou fumiers mal compostés, les animaux ou encore une culture infestée d’une année antérieure, les sclérotes sont tenaces! Dans cet article de blogue, on fait le tour des avantages de l’utilisation de fongicide pour en réduire l’impact économique.

Le cycle de la Sclérotinia

Il faut d’abord comprendre que le sclérote est la forme de conservation hivernale du champignon. Elle hiberne dans le sol et peut y vivre pendant 7 ans, sa structure fongique forte la faisant résister au gel et au dégel. Au printemps, le sclérote germe dans le premier centimètre du sol et propage les spores qui eux, iront contaminer les fleurs. Voilà que la moisissure blanche apparait sur les plants et que les tiges s’affaiblissent. Le plant contaminé produit alors à son tour des sclérotes qui augmentent la quantité de ces derniers dans le sol.

Conditions de régies favorables

Bien malheureusement, les conditions recommandées pour augmenter les rendements dans le soya sont également celles qui sont propices à la Sclérotinia! Les champs fertiles, les semis tôt dans la saison, les rangs étroits, la population élevée et les variétés haut rendement faisant des branches sont tous des facteurs qui contribuent à la présence de la Sclérotinia. Également, les conditions fraîches et humides peuvent augmenter le risque d’infection de la maladie.

Que faire pour diminuer l’incidence?

L’utilisation de fongicides peut évidemment aider à lutter contre la Sclérotinia. Ces derniers agiront à titre préventif et non pas curatif. Pour travailler à l’élimination saisonnière de la Sclérotinia, on recommande un double arrosage aux stades R1 et R3 pour maximiser l’efficacité du fongicide. Également, on peut mettre toutes les chances de son côté en optant pour ces stratégies :

  • Utiliser des variétés tolérantes;
  • Choisir une variété à la tenue excellente;
  • Préconiser une longue rotation avec une culture non-hôte;
  • Favoriser l’aération entre les rangs;
  • Gérer les résidus de culture;
  • Utiliser des semences certifiées et traitées.

Votre représentant Prograin vous aidera à mettre en place un système de veille et de recommandations pour lutter contre la Sclérotinia. Faites-lui confiance!