Les carences en nutriments dans le soya

22 juillet 2020

À la mi-saison, vous remarquez peut-être un jaunissement des tissus foliaires dans vos champs de soya. Savez-vous ce qui se passe? Plusieurs facteurs peuvent jouer un rôle, comme une infestation du nématode à kyste du soya, mais généralement, ce phénomène est causé par différentes carences ou déficiences en nutriments. 

D’abord, rappelons-nous que lorsque le plant de soya atteint le stade des premiers grains, il a besoin d’une grande quantité de nutriments-clés pour continuer son développement. Toute condition qui restreint la croissance des racines, comme un sol trop sec, le compactage ou la présence d’insectes, peut entrainer une carence en nutriments. Ainsi, les racines ne peuvent atteindre des niveaux suffisants de nutriments pour soutenir la croissance et le développement normal des plants.  

Dressons maintenant la liste des carences en nutriments les plus courantes au pays :

Azote (N)

Comme le grain de soya est riche en protéines, le besoin en azote est particulièrement important au stade des premières graines. Lorsqu’il y a carence en N, on remarque une nodulation déficiente des racines et un plant rabougri de couleur vert clair.

Source : University of Nebraska et Mississippi State University

Phosphore (P)

Si les feuilles tournent au vert foncé qui tire sur le bleu, qu’il y a réduction globale de la croissance et chlorose intraveineuse à partir de la base de la feuille, on note une carence en phosphore.

Source : University of Nebraska et Mississippi State University

Potassium (K)

Les feuilles inférieures jaunissent et rougissent alors que celles à la base du plant restent vertes. L’aspect des feuilles plus âgées est irrégulier et la croissance est ralentie.

Source : University of Nebraska et Mississippi State University

Magnésium (Mg)

Les marges des feuilles les plus âgées se courbent et vous notez une chlorose intraveineuse.

Source : University of Nebraska et Mississippi State University

Soufre (S)

Quand il y a déficience en soufre, les nouvelles feuilles sont petites et jaune-vert pâle, alors que les tiges sont minces, dures et allongées.

Source : University of Nebraska et Mississippi State University

Fer (Fe)

Une carence en fer se manifeste d’abord en chlorose intraveineuse puis en rabougrissement du plant. Les veines peuvent également devenir chlorotiques.

Source : University of Nebraska et Mississippi State University

Manganèse (Mn)

Retard de croissance, taches nécrotiques brunes et chute précoce des feuilles suivent la chlorose intraveineuse et le changement de teinte de la feuille qui passe au vert pâle. À noter qu’une déficience précoce en manganèse ressemble à une carence en fer.

Source : University of Nebraska et Mississippi State University

Syndrome de la mort subite (SMS)

On inclut la maladie du syndrome de la mort subite dans les déficiences en nutriments, car ses symptômes sont très semblables. Après le stade de croissance R2, la chlorose et la nécrose des feuilles intraveineuses se développent. Les feuilles brunissent rapidement et tombent alors que le cortex de la tige inférieure se retrouve avec des stries brunes ou grises. L’infection se produit pendant les stades végétatifs de la croissance, mais les symptômes foliaires apparaissent généralement pendant la floraison et le développement précoce des gousses. 

Source : University of Nebraska et Mississippi State University

Les traitements diffèrent selon la carence. Vous pouvez vous informer auprès d’un agronome expérimenté chez Prograin. Contactez votre représentant!