Est-ce qu’on doit rouler le soya?

14 avril 2021

Le roulage du soya est une technique qui prépare et nivelle le champ pour la récolte à l’aide d’un rouleau en enfonçant les pierres dans le sol, en brisant les mottes de racines ou de terre et en aplanissant le lit de semences. Cela a lieu normalement avant ou après les semis, mais notre équipe vous explique dans ce blogue pourquoi le faire lorsque les plants ont émergé.

Rouler le soya pour augmenter le rendement

Une étude de 2020 a mis en lumière les avantages du roulage du soya après la levée (VE) en utilisant un rouleau lisse de 30 pouces de diamètre sur du soya planté en rangs de 15 pouces à l’aide d’un semoir1. Dans le cadre de cette étude, le roulage a été fait à 5 stades différents. Pour un rétablissement plus rapide, il a été effectué l’après-midi, pendant la chaleur de la journée, lorsque le soya est moins turgescent (tige plus molle).

Résultat : Le roulage du soya après la levée a permis un léger gain de rendement comparé à un roulage fait immédiatement après le semis. En effet, le roulage en post-émergence agit comme un facteur de stress sur le plant. Il force ce dernier à initier potentiellement d’autres branches, ce qui l’amène à créer un plus grand nombre de gousses.

Une augmentation du nombre de gousses ne signifie pas automatiquement une augmentation du rendement. Elle entraine plutôt une augmentation du potentiel de rendement maximal, car d’autres conditions telles qu’un taux d’humidité favorable, un apport optimal en nutriments ainsi qu’un désherbage adéquat sont aussi essentielles.

Le roulage à la première trifoliée (stade V1) a obtenu le meilleur gain de rendement comparativement aux autres stades. Fait intéressant : Le même résultat a été observé, tant dans les champs labourés que non labourés.

Rouler le soya pour encourager la formation de nœuds et de ramifications

Parallèlement, le roulage du soya encourage également la formation de nœuds et de ramifications. En effet, « stresser » le point de croissance terminal du sommet du plant contribue à augmenter le nombre de nœuds et de ramifications du soya. 

Une étude concluante de l’université du Minnesota a permis de constater un gain de 2 gousses avec environ 2,5 grains par gousse, ce qui équivaut théoriquement à 4 boisseaux de plus par acre2. Quant à une étude faite en Ontario par l’OMAFRA, celle-ci a constaté la meilleure augmentation de rendement au stade V1, soit de 1,8 bu/acre1. Le coût du roulage étant inférieur à la valeur d’un boisseau de soya par acre, l’utilisation de cette technique apparait alors avantageuse et justifiable pour les producteurs de soya. 

Certains agriculteurs qui effectuent le roulage du soya immédiatement après le semis constatent également d’autres avantages que le gain de rendement comme une levée plus rapide de 2 à 3 jours. Cette technique augmente le contact entre le grain de soya et le sol. Dans les régions où la saison de croissance est plus courte, cela peut faire une différence notable, surtout si le printemps est tardif.

Rouler le soya pour optimiser le travail de la moissonneuse-batteuse

Le roulage du soya offre un autre avantage aux producteurs. Cette technique leur permet d’abaisser leur table à grains plus près de sol, tout en réduisant le risque de ramasser des pierres, des mottes de racines ou de terre. Ultimement, le roulage du soya permet d’éviter que les pierres, les racines et la terre atteignent ou endommagent la machinerie. 

Le roulage du soya : une opération délicate, mais avantageuse

Le soya peut être roulé en toute sécurité jusqu’au stade V3, soit celui de la troisième feuille trifoliée. Après le stade V3, les dommages causés aux plants peuvent annuler tous les bénéfices. 

Les producteurs de soya intéressés par cette technique doivent donc s’assurer qu’ils interviennent au moment optimal où ils peuvent stresser le plant sans avoir d’effets secondaires négatifs. Par moment optimal, on parle dans les 3 jours après les semis et ensuite entre le stade unifolié jusqu’au stade V3. Il est également important de limiter le roulage aux champs rocheux ou plats présentant un faible risque d’érosion et de rouler seulement lorsque les conditions du champ sont favorables.

Voilà ce qui conclut notre topo sur le roulage du soya. Pour en savoir plus sur le sujet, nous vous invitons à communiquer avec nous. Vous pouvez aussi consulter la section Blogue de notre site Web pour en savoir davantage sur l’univers du soya.

Bon roulage!

https://fieldcropnews.com/2020/06/the-1st-trifoliate-is-the-best-time-to-roll-soybeans/

2 https://www.ilsoyadvisor.com/on-farm/ilsoyadvisor/agronomy-rolling-beans